Balade autour des remparts de la vieille ville de Xi’an

Ancienne capitale impériale par intermittence à partir de -221 grâce à Qin Shi Huang, Xi’an est aujourd’hui une ville de 6 millions d’habitants et un pôle touristique majeur à cause des grâce aux soldats de terre cuite notamment. Nous y avons passé 3 jours très agréables. Malgré les 6 millions d’habitants, il est toujours possible de trouver des lieux calmes et paisibles, où chacun poursuit des activités « exotiques » aux yeux des touristes que nous étions.

remparts 620 x 250
En arrivant à Xi’an, je souhaite à Sab la bienvenue en Chine après nos quelques jours à Ürümqi, qui malgré la politique colonisatrice du gouvernement reste quand même en bonne partie Ouïghour. J’étais déjà venu il y a deux ans lors d’un premier voyage de 1,5 mois en Chine, donc j’avais déjà quelques repères pour aller à l’auberge, la Bell Tower Guesthouse. Pour cela, nous traversons l’immense parvis de la gare, qui nous fait passer par l’une des portes des immenses remparts. Après 38h de trajet en train, ça fait énormément de bien de pouvoir à nouveau marcher et voir autre chose que les murs du wagon. Après une douche très méritée, nous partons à la conquête du quartier musulman, situé à quelques minutes à pieds à l’ouest de la tour et de l’auberge. C’est un peu un gros échec puisque après avoir cherché en vain quelque chose à manger qui nous plairait, nous avons été obligés de nous rabattre sur le McDonald’s. C’est une hérésie de ne pas trouver de bonne nourriture en Chine et surtout de compenser par un McDo, mais nous y avons été un peu « forcés », d’autant que nous n’avions pas trop l’énergie de courir la ville pour chercher autre chose. La tentative a aussi tourné court à cause de la pluie.

Pour notre deuxième jour, nous décidons de rattraper l’échec de la veille et de visiter la ville, qui a tant à montrer. Plutôt que de faire comme disent tous les guides touristiques, donc d’aller voir les soldats de terre cuite de l’armée de Qin Shi Huang (que l’on pouvait mieux voir à l’exposition à la Pinacothèque de Paris en 2008) avec plein de touristes dans le bruit des immenses hangars, ou voir la ville depuis le haut des remparts, nous prenons l’approche de la gratuité en marchant sous ces remparts.

Temple du Dragon Couché

En chemin depuis l’auberge, nous sommes passés rapidement au Temple du Dragon Couché, qui se situe dans une rue parallèle à la rue descendant de la Tour de la Cloche vers le sud vers les remparts. Nous en avons appris l’existence par le guide du routard d’un français, qui grâce à ce temple a presque réussi à faire oublier que le guide couvre environ la moitié, voire les deux tiers du pays en termes de destinations. Quoi qu’il en soit, Sab est émerveillée par cet endroit sans touristes, où on nous demande très rapidement de ne pas faire de photos, pour respecter les pratiques des personnes présentes. Après l’absence de respect dans les mosquées en Ouzbékistan, ça fait plaisir de voir ce genre de discipline imposée! Il y a seulement quelques prêtres et des locaux qui viennent prier, avec force bâtons d’encens. Le complexe est composé de plusieurs petits temples chacun à la gloire d’une incarnation différente de Bouddha. Xi’an n’est pas la pire ville chinoise en termes d’activité et densité, mais la sérénité du lieu fait vraiment beaucoup de bien.

Temple du Dragon Couché à xi'an - Chine Temple du Dragon Couché à Xi'an - Chine Temple du Dragon Couché à Xi'an - Chine
Temple du Dragon Couché

Le coin des sportifs

Une fois le temple quitté, nous nous dirigeons vers notre destination d’origine, les remparts. Nous passons par la porte sud et nous dirigeons vers la gauche (donc l’est…) et tombons sur le coin des sportifs sous les remparts. Il y a deux ans, j’avais déjà beaucoup aimé voir des gens prendre des cours collectifs de  danse dans le parc du Temple du Ciel à Pékin, et j’ai pu retrouver cette ambiance aux pieds des remparts. Sur environ 200m, la ville a aménagé toute une zone avec des parcours de santé et diverses machines pour que tout le monde puisse s’entretenir. Le grand moment aura été de passer du côté de la dizaine de tables de ping pong, où tout le monde arrive avec ses raquettes et vient se faire plaisir. Dans l’ensemble, la moyenne d’âge est assez élevée, et je pense que la zone serait beaucoup plus mélangée entre les générations s’il y avait des terrains de basketball, qui est LE sport populaire chez les jeunes en Chine, avec des matches de NBA diffusés en direct sur certaines chaines de télévision, des photos de Yao Ming un peu partout, etc.

Sport sous les remparts de Xi'an - Chine Sport sous les remparts de Xi'an - Chine Sport sous les remparts de Xi'an - Chine
Machine de massage du dos Après l’effort, le réconfort Tournoi de ping pong

Cours de Tai Chi Chuan

Quelques mètres plus loin, un autre type de population nous attend. C’est le territoire des amateurs de tai chi chuan, art martial très prisé des personnes âgées pour renforcer leur force et leur vitalité, même si évidemment cette activité est bonne à pratiquer à tout âge. Nous avons donc devant nous une vingtaine de personnes, essentiellement des femmes, qui assistent à un entrainement utilisant des sabres. Les mouvements, lents, imitent ceux utilisés au combat. Le tout se fait sous l’oeil bienveillant du maitre. Ca donne envie de s’y mettre, même si j’aurais tendance à préférer une pratique sans armes, juste avec les mains.

Tai Chi Chuan, Xi'an - Chine Tai Chi Chuan, Xi'an - Chine Tai Chi Chuan, Xi'an - Chine
Tai Chi Chuan à Xi’an

Les gardes d’oiseaux

Après avoir passé le territoire Tai Chi, nous sommes attirés de l’autre côté des douves des fortifications par la musique d’un concert, qui s’avèrera être une attraction pour les retraités. Nous sommes surtout intéressés par un nouveau groupe que nous croisons en chemin, et que nous finissons par appeler les « gardes d’oiseaux ». En Chine, il est très fréquent de rencontrer des gens qui baladent leurs oiseaux dans des parcs, pour leur faire prendre l’air, tout en les laissant dans leur cage. Ainsi, nous sommes tombés sur cet endroit spécialement organisé avec des grands câbles solides sur lesquels on vient poser les cages. Certains viennent à pied, mais d’autres sont soit des professionnels payés pour sortir les oiseaux des autres, soit ont juste plusieurs oiseaux. L’un d’eux avait équipé sa moto pour qu’elle puisse porter une dizaine de cages. La classe! Je n’ai malheureusement pas pu leur demander dans quel cadre ils faisaient ça, mais ça aurait été très intéressant!

Gardes d'oiseaux à Xi'an - Chine Gardes d'oiseaux à Xi'an - Chine Gardes d'oiseaux à Xi'an - Chine
Garde d’oiseaux à Xi’an

Je n’ai pas eu de photos décentes pour documenter le reste des activités que l’on peut faire aux pieds des remparts, mais chacun y trouve son compte. Il y avait aussi les amateurs de jeux de plateaux (mah-jong, échecs) ou de musique, avec qui nous sommes un peu restés. Bien évidemment, à intervalles réguliers, on trouve des maisons à thé, pour pouvoir manger un bout ou boire un litre de thé vert. Dommage que la ville soit aussi polluée, mais je dois avouer que j’apprécie beaucoup Xi’an, pour l’ambiance si calme qui y règne, et recommande à n’importe qui qui veut aller en Chine d’aller à Xi’an. La vie dans les petites ruelles y est très intéressante à regarder, et on peut aussi trouver des endroits plus modernes avec notamment des grands supermarchés avec toutes les choses inhabituelles que cela comporte. C’est aussi le point de départ de la Route de la soie (où nous n’avons finalement pas été), que l’on peut toujours passer voir avec un bus qui part des environs de la gare ferroviaire (si je me souviens bien).

Tuyaux sur les endroits visités

  • Hébergement : Bell Tower GuestHouse. Très bien située avec des prestations plutôt bonnes. Les chambres sont propres avec des grandes salles de bain. Il faut demander une chambre qui ne soit pas trop près du restaurant / bar, dont on entend la musique jusqu’à sa fermeture, et qui n’a qu’un fichier mp3 à passer tous les jours jusqu’à la fermeture. Ils nous ont gardé gratuitement les sacs pendant notre excursion à Hua Shan, d’autant que nous avions réservé chez eux pour le retour.
  • Nourriture : la bouffe du quartier musulman nous a suffisamment déplu pour que, tiraillés par la faim, nous battions en retraite chez McDo. Par contre, près de la Tour de la Cloche, il y a un restaurant qui fait principalement des petits poulpes avec une sauce assez épicée et très agréable, et son voisin est tout aussi bien, avec une sorte de buffet géant où l’on trouve plusieurs styles de plats pour une somme modique. Il y a aussi quelques petits restaurants assez populaires du côté du temple du Dragon Couché, et d’innombrables bouiboui où on peut se remplir le ventre de pâtes parfaitement fraiches, cuites et cuisinées pour moins d’un euro.
  • Visites recommandées : en plus des endroits cités dans l’article, j’avais gardé un bon souvenir de la Pagode de la Petite Oie. Le musée provincial du Shaanxi est censé être l’un des meilleurs du pays, mais le musée municipal, situé à côté de cette pagode est déjà très bon. Le départ de la route de la soie vaut le coup aussi pour le principe, même si maintenant il s’agit juste d’un mémorial coincé sur une grande artère. Nous étions arrivés à la fermeture du Temple des 8 Immortels, mais il semblait être vraiment bien. Comme partout, en Chine, simplement marcher dans les rues est une attraction pour les scènes de vie à voir. Lors de mon premier passage à Xi’an, les hangars de l’armée de terre cuite ne m’avaient pas tant impressionné que ça. J’ai largement préféré me balader dans la ville et voir son activité que payer les 150 yuan nécessaires à seulement l’entrée pour l’armée de terre cuite (sans le transport) avec ses hordes de touristes bruyants.
  • Transports : le réseau de bus est bon et pas cher. La gare ferroviaire est aussi le point de départ de nombreux bus, notamment pour aller à Hua Shan. La gare routière se situe relativement loin de la gare ferroviaire et n’est pas très facile à trouver à pied. Etant situé au milieu du pays, il est très facile de trouver un train pour quasiment n’importe où en Chine depuis Xi’an.
Send to Kindle

3 commentaires sur “Balade autour des remparts de la vieille ville de Xi’an

  1. Joelaindien

    Hello,
    je viens de parcourir ton blog, c’est un gros travail intéressant, bravo !

    De mon côté,je m’y suis mis aussi, à raconter mes meilleurs souvenirs de voyages, d’une manière un peu différente
    Je débute et si tu as des critiques ou des remarques, elles sont les bienvenues !

    Je viens de créer une rubrique « partage ».
    Le principe est que les internautes m’envoient des photos, et je fais le texte associé.
    Cela permet d’avoir un regard croisé original, et les premiers qui s’y sont mis ont été très satisfaits.
    Si cela te dit, je t’enverrai quelques exemples. Je met bien sur un lien en retour sur ton site quand je publie l’article, ce qui permet d’améliorer ton page rank et ton référencement.
    Tu peux me répondre sur messouvenirs-vacances@yahoo.fr ou sur le blog

    Bonne journée
    Joelaindien

    Répondre
  2. Pingback: A la découverte de l'Asie Centrale | Voyage Asie Centrale

  3. Pingback: Montagnes sacrées de Hua Shan | Voyage Asie Centrale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *