Cité Interdite à Pékin

Symbole du pouvoir central depuis sa construction par l’Empereur Yongle, la Cité Interdite est surtout un endroit fascinant par son gigantisme et l’impression de puissance qu’elle devait donner aux visiteurs. Versailles passe pour une petite cour de récréation à côté! Anciennement assez sacrée pour qu’il soit interdit au peuple de seulement la regarder, la Cité Interdite accueille aujourd’hui des centaines de milliers de touristes chaque année, et l’agitation qui vient avec.

Cité Interdite de Pékin | Voyage-asie-centrale.net

 

Visite et conseils

La première cour de la Cité Interdite est ouverte au public, et c’est là qu’on y achète ses billets. Il est possible de les prendre en avance pour le lendemain, pour espérer avoir un peu de calme en arrivant à l’ouverture.

On passe par une première fortification, et on arrive dans l’immense cour extérieure, où l’empereur recevait les ministres et présidait les cérémonies officielles. Les pavillons successifs étaient réservés à des personnes de rang plus ou moins élevés selon leur distance avec la Cour Intérieure, qui constituait l’espace de vie de l’empereur et sa famille.

On ne va pas s’en cacher, les touristes chinois sont bruyants et peu patients, ce qui mène généralement à de grandes cohues devant chaque pavillon pour pouvoir photographier le trône à l’emplacement idéal. Tant pis si quelqu’un essaie déjà de regarder ou faire une photo : un coup d’épaule fera l’affaire pour s’en débarasser. Cette foule est une excellente excuse pour aller découvrir les côtés du palais. On y retrouve plusieurs petits musées thématiques, notamment celui très intéressant sur la caligraphie, qui fait un parallèle entre la rébellion de certains scribes au 19ème siècle et la montée de l’impressionnisme en Occident, grâce aux calligraphies devenues moins précises en signe de protestation. On peut aussi recommander le petit musée des concubines.

Une autre partie intéressante est les jardins, dans l’extrême nord de la cité, avec des arbres et des constructions sponsorisées par des entreprises comme Volkswagen ou American Express. Mao et les empereurs doivent se retourner dans leur tombe.

Nous avons tenté l’entrée peu après l’ouverture et en fait, ce n’est pas tant un bon plan puisque la plupart des groupes touristiques font leur visite plutôt le matin. Une visite l’après-midi peut aussi valoir le coup, notamment quand à partir de 16h les groupes commencent à partir et la lumière commence à baisser, donnant un joli ciel.

Photos de la Cité Interdite

Cité Interdite de Pékin | Voyage-asie-centrale.net Cité Interdite de Pékin | Voyage-asie-centrale.net Pavillon de la Cité Interdite à Pékin - Voyage-Asie-Centrale.net
Cité Interdite à Pékin | voyage-asie-centrale.net Cité Interdite de Pékin | Voyage-asie-centrale.net Cité Interdite de Pékin | Voyage-asie-centrale.net
Send to Kindle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *