Corridor du Wakhan

Haut lieu du commerce jadis entre la Chine et l’Afghanistan, le Corridor du Wakhan a compté parmi ses éminents visiteurs au-delà de nous des gens comme Marco Polo. Ca a ensuite été le théâtre du Grand Jeu que se sont livrés la Russie et l’Angleterre au 19ème siècle sur le contrôle de la région. Désormais la vallée où coule la rivière Wakhan est bien moins fréquentée du fait des différents trafics sur chacune de ses rives.

Descente du Corridor du Wakhan

Nous avons mis environ 5h, pauses incluses pour descendre la rivière depuis la route arrivant de Bulunkul et arriver à Langar.

En partant de Bulunkul, au lieu de suivre la M41 direction Khorog, nous sommes descendus directement vers la rivière Pyanj, frontière plus que perméable avec l’Afghanistan. Une fois passé un joli petit lac, nous roulons encore un peu avant de tomber sur un dernier poste de contrôle avant d’arriver enfin face au pays qui nous fait tous tant rêver dans la voiture : l’Afghanistan. On traverse quelques kilomètres de désert avec des sommets à 5000m autour de soi avant au détour d’un virage d’arriver sur le Corridor de Wakhan. La vue est à couper le souffle sur la vallée et au loin les sommets à 7000m du Hindu Kutch : « le Tueur d’Hindous », la chaine de montagnes qui fait la frontière entre le Pakistan et l’Afghanistan. Pour que ce trajet prenne tout son sens, je recommande plutôt de le faire d’Est en Ouest plutôt que l’inverse, sinon on rate la vue, et en plus la montée est très très violente par endroits, surtout en sortant de Langar.

Lac des Pamir | Voyage-asie-centrale.net Lac des Pamir | Voyage-asie-centrale.net
En route vers le Corridor du Wakhan! | Voyage-asie-centrale.net Corridor du Wakhan | Voyage-asie-centrale.net
IMG_2398 Corridor du Wakhan | Voyage-asie-centrale.net

Nous nous retrouvons comme des enfants face à un interdit. L’Afghanistan n’a jamais été aussi loin que lorsque seuls quelques mètres de large de la rivière nous séparaient du pays. De notre voiture, nous voyons parfaitement la piste qui reliait avant les abris des caravanes et aide encore maintenant à relier les villages entre eux. Nous sommes stupéfaits de voir l’état dans lequel est ce sentier : parfaitement plat et bien entretenu malgré le relief peu propice. Par endroits, il ne s’agit même que d’une petite passerelle en bois à flancs de falaise. Malgré tout, nous y avons croisé des gens qui menaient leurs troupeaux de moutons ou simplement des chameaux chargés se promenant seuls, et revenant sûrement chez eux au Tadjikistan avec une cargaison que nous avons imaginée être de l’opium. Pendant des kilomètres et des kilomètres nous nous sommes imaginés nous aussi marcher sur ce sentier dont les utilisateurs en habit traditionnel nous semblaient si exotiques et intéressants.

Vue sur l'Afghanistan depuis le Tadjikistan dans le Corridor du Wakhan | Voyage-asie-centrale.net

L’arrivée à Langar a marqué le retour à la « civilisation ». Là, notre journée a encore été ternie par une tentative d’arnaque sur le prix du repas qui m’a malheureusement mis de mauvaise humeur pour le reste du trajet. Néanmoins, lors de notre passage, mi-juin, la saison du colza battait son plein et la vallée devenait intégralement jaune. Ca faisait un très joli contraste avec les montagnes arides. Pour ne pas améliorer mon humeur, je me suis fait attaquer par un chien à Vrang en chemin pour les ruines du monastère bouddhiste. La visite m’a donc moins interpelé que si je n’avais pas été sauvé de justesse par Eric venu à la rescousse en criant sur le chien, deux grosses pierres à la main.

Arrivée à Langar, Corridor du Wakhan | Voyage-asie-centrale.net Corridor du Wakhan | Voyage-asie-centrale.net
Quelque part entre Langar et Vrang
Champ de colza à Vrang, Corridor du Wakhan | Voyage-asie-centrale.net Ruines du monastère de Vrang | Voyage-asie-centrale.net
Vrang

Le soleil étant passé derrière les montagnes, il était déjà temps de finir notre route vers Ishkashim, terminus de notre traversée du corridor de Wakhan. Nous pensions y voir le marché afghan du samedi, mais l’arrivée annoncée du dictateur président dans les jours à venir avait empêché la tenue de ce marché. Néanmoins, ce trajet reste un grand moment de notre voyage au Tadjikistan voire même de tous nos voyages en général. Les paysages sont vraiment à couper le souffle (surtout si on fait du vélo, mais pour d’autres raisons) et la proximité de l’Afghanistan et tous les rêves qu’il peut éveiller n’est qu’une autre raison pour visiter cette superbe région.

 

Send to Kindle

Trajet de Murghab à Bulunkul et Yashil Kul

Trajet de Murghab à Bulunkul et Yashil Kul

Lac près d'Alichur | Voyage-asie-centrale.net

Après quelques jours à Murghab, il était temps de nous mettre en route pour rentrer sur Khorog en faisant une escale  à Bulunkul puis à Ishkashim. Une fois le poste de contrôle à la sortie de Murghab passé, nous étions repartis pour un peu de route dans des paysages toujours aussi magnifiques et vides.

Après avoir fait coucou à une famille kirghize et ses yaks puis refait une escale à notre petit restautant de l’aller près d’Alichur et admiré les eaux incroyablement bleues et claires de son petit lac, nous avons continué en passant devant un petit geyser perdu au milieu de nulle part. Nous pensions que Rang Kul était un bon candidat au titre de Trou du cul du monde, mais nous sommes passés chez un autre superbe outsider : Ak-Jar, où nous avons demandé notre chemin et quelques informations à des éleveurs de chèvres et moutons du coin.

 

Fille Kirghyz près de Murghab | Voyage-asie-centrale.net Solitude dans les Pamir au Tadjikistan | Voyage-asie-centrale.net Yourte Kirghize près de Murghab | Voyage-asie-centrale.net
Yourte Kirhgyze près de Murghab
Lac près d'Alichur | Voyage-asie-centrale.net Lac près d'Alichur | Voyage-asie-centrale.net Lac près d'Alichur | Voyage-asie-centrale.net
Lac près d'Alichur | Voyage-asie-centrale.net Enfants tadjiks près d'Alichur | Voyage-asie-centrale.net Lac près d'Alichur | Voyage-asie-centrale.net
Lac près d’Alichur
Ak Jar, Pamir, Tadjikistan | Voyage-asie-centrale.net Ak Jar, Pamir, Tadjikistan | Voyage-asie-centrale.net Ak Jar, Pamir, Tadjikistan | Voyage-asie-centrale.net
Village de Ak Jar
Champs de souffre dans les Pamir - Voyage-asie-centrale.net Geyser dans les Pamir - Voyage-asie-centrale.net Yourte en kit près de Yashil Kul | Voyage-asie-centrale.net

 

Yashil Kul

Yashil Kul | Voyage-asie-centrale.net
Vue sur Yashil Kul au coucher du soleil à 4000m d’altitude en arrivant de Bulunkul

J’avais entendu parler du bleu intense du lac de Yashil Kul, cerné de montagnes, mais je dois dire que l’endroit a dépassé toutes mes attentes. Ca fait d’ailleurs partie des quelques lieux sur Terre où je me suis bêtement retrouvé avec un grand sourire sur lèvres en répétant « ce que c’est beau! » tellement l’endroit est majestueux. Nous avons fait une petite escale en haut d’un promontoir dominant la rivière Gunt et offrant une superbe vue sur le lac et ses montagnes enneigées. Nous n’avons malheureusement pas eu le temps de descendre sur ses rives pour admirer ses couleurs et les montagnes derrière, mais ce lac reste un grand souvenir des Pamir et du Tadjikistan.

Nous serions bien restés un peu plus longtemps à nous promener près de ce lac, mais nous n’en avions malheureusement pas le temps. Pendant notre ascencion, nous avons vu une camionnette aménagée qui appartenait à une société genre Terre d’aventures ou Allibert qui emmenait les voyageurs passer sur les bords du lac. Au moins du fait de l’instabilité actuelle dans les Pamir, je ne suis pas sûr que beaucoup de sociétés touristiques emmènent encore du monde là-bas.

Yashil Kul | Voyage-asie-centrale.net Yashil Kul | Voyage-asie-centrale.net Yashil Kul | Voyage-asie-centrale.net
Yashil Kul | Voyage-asie-centrale.net

Yashil Kul

 

Bulunkul

Bulunkul est le village le plus proche du Yashik Kul, et là où nous avons dormi. C’est bien paumé aussi, mais le fait d’avoir beau temps l’a rendu plus amical et hospitalier que par exemple Rang Kul. En arrivant, nous nous sommes incrustés chez des kirghizes qui avaient une yourte à l’entrée du village, juste pour voir. L’hospitalité centralasienne étant ce qu’elle est, on nous a laissés entrer sans problème et proposé du thé. Malgré la présence d’un poele à bois, le tout est bien rustique et il doit faire bien froid en hiver ou tout simplement dès que le soleil se couche. Nous avons logé chez un mec qui puait l’alcool et se désespérait de l’absence de touristes cette année. Clairement les événements au Kirghizstan ne les aidaient pas puisque beaucoup de monde passant dans la région vient pour suivre la Pamir Highway, de Khorog à Osh au Kirghizstan. Au moment de partir, nous avons fait un petit tour dans le patelin pour y voir la vie lentement suivre son cours, avec en mauvais signe de l’activité sur place, une des rares machines agricoles qui sert maintenant d’aire de jeux aux chèvres alors que la rouille la détruit chaque jour un peu plus.

Bulunkul | Voyage-asie-centrale.net Bulunkul | Voyage-asie-centrale.net Bulunkul | Voyage-asie-centrale.net
Send to Kindle

Murghab, Rangkul et Madiyan

Murghab, Rangkul et Madiyan

Après avoir commis l’erreur de chercher un transport pour Murghab un dimanche, avoir accepté de nous faire ouvertement prendre pour des idiots (pour rester pôli), nous nous sommes mis en route pour Murghab, la dernière « ville » au Tadjikistan sur la Pamir Highway avant le Kirghizstan et la Chine. Je ne m’étendrai pas sur le petit con (et son pote) qui servait de chauffeur, qui prenait un malin plaisir à foncer dans tous les trous juste pour nous voir sauter à l’arrière du van dans le rétro sans se demander comment il paierait le propriétaire quand il aurait cassé la voiture, qui s’est tapé quelques vodkas à Alichur avant de rouler ensuite comme une furie dans Murghab dès qu’il voyait des piétons sur son chemin. Rien que d’y repenser quatre ans plus tard arrive encore presque à m’énerver.

Bienvenue à Murghab, Tadjikistan | Voyage-asie-centrale.net

En chemin, nous sommes lentement montés des « collines » avec encore un peu de végétation au plateau désertique que sont les Pamir. Pour cause de conflit au Kirghizstan, les seuls camions que nous ayons vus étaient des semi-remorques chinois venus du col de Torugart, qui arrivaient vaille que vaille à rouler sur cette piste pourtant pas toujours simple et en bon état.  Plus on monte, et plus les villages sont espacés les uns des autres et sommaires. Nous avons fait une petite pause à côté d’Alichur, lui-même un petit village fait de maisons blanches sur un niveau avec pas grand chose sinon une mosquée. Un peu plus loin, par chance, la vieille dame que le petit con s’amusait aussi à faire sauter par sa conduite débile a eu besoin d’aller aux toilettes juste devant le superbe lac Sossyk Kul.

En route pour Murghab sur les rives du Sossyk Kul, Pamir, Tadjikistan | Voyage-asie-centrale.net Sossyk Kul, Pamir, Tadjikistan | Voyage-asie-centrale.net En route pour Murghab sur les rives du Sossyk Kul, Pamir, Tadjikistan | Voyage-asie-centrale.net
En route pour Murghab sur les rives du Sossyk Kul Sossyk Kul Sossyk Kul

Enfin arrivés à Murghab, après avoir réussi à ne pas taper sur le chauffeur, nous est arrivée une petite anecdote sympa. Nico, que nous avions rencontré à Khorog et qui nous accompagnait sur ce trajet, avait entendu parler d’une Gulnara qui hébergeait des voyageurs. Ils nous ont donc amenés chez une Gulnara, tadjike, qui n’avait jamais entendu parler des potes de Nico passés un an plus tôt, mais qui nous a malgré tout logés moyennant une coût assez normal. Cette Gulnara n’était autre que la professeur d’anglais de Murghab et a pu nous rediriger vers « notre » Gulnara, qui était en fait kirghize, et chez qui nous avons logé ensuite. Gulnara s’est ainsi occupée plus tard de notre transport pour Rang Kul puis pour revenir ensuite sur Khorog.

Marché de Murghab

Mosquée de Murghab, Pamir, Tadjikistan | Voyage-asie-centrale.netMosquée à l’entrée Ouest de Murghab

Murghab est une bourgade perchée à 3600m sur la Pamir Highway, et si on parle un peu russe, on peut très rapidement y connaitre tout le monde,  ou même sans parler à qui que ce soit être connu de tous. L’un des endroits qui m’a le plus plu là-bas a été le marché. Ici, on ne s’est pas embarassé de détails pour la construction. Le marché consiste en une allée de vieux containers reconvertis en magasins. Certains ont été mieux retapés que d’autres, avec carrément des jolis cadres de fenêtres percés dans les parois du container auxquelles il ne manque d’une potée de géraniums. La palme revient à un wagon de train qui a réussi à être remonté sur place. La vieille citerne reconvertie en café puis magasin de bouffe mérite aussi une mention spéciale. Eric, un autre camarade de voyage, en demandant à des vieux kirghizes portant fièrement leur beau chapeau typique s’il pouvait les filmer s’est fait rembarrer par un superbe « non, je veux pas finir encore une fois sur Internet ». Comme quoi, Murghab est plus touristique et orienté nouvelles technologies qu’on ne voudrait bien le croire!

Marché de Murghab, Pamir, Tadjikistan | Voyage-asie-centrale.net Marché de Murghab, Pamir, Tadjikistan | Voyage-asie-centrale.net Marché de Murghab, Pamir, Tadjikistan | Voyage-asie-centrale.net
Marché de Murghab, Pamir, Tadjikistan | Voyage-asie-centrale.net Marché de Murghab, Pamir, Tadjikistan | Voyage-asie-centrale.net Marché de Murghab, Pamir, Tadjikistan | Voyage-asie-centrale.net

Rangkul

Lac de Rang Kul, Pamir, Tadjikistan | Voyage-asie-centrale.net

Une fois passé devant le cimetière de Murghab, à la sortie Est de la ville, la M41 continue en direction de la Chine et du Kirghizstan. Une bifurcation à droite plus loin, on part pour Rangkul, superbe lac niché au creux d’une vallée qui mène tout droit au village de Rangkul, situé à à peine 5km de la frontière avec la Chine. Pendant tout le temps où nous sommes restés au bord du lac, nous n’étions que quatre personnes en incluant le chauffeur, sans le moindre bruit, au milieu de cet immense paysage par moments un peu effrayant. Un paquet de photos et de « wouah, c’est beau » plus tard, nous sommes partis pour le village de Rangkul, chez des amis kirghizes de Gulnara, chez qui nous avons mangé puis lancé une partie endiablée de volley-ball. La visite de la ville a été assez rapide, avec comme seule vie constatée des chiens normalement utilisés à protéger les maisons des loups pendant l’hiver, et des enfants tout contents de voir des nouvelles têtes. Murghab passe pour une mégalopole débordant d’activité par rapport à Rangkul!

Chor Kul, Pamir, Tadjikistan | Voyage-asie-centrale.net Chor Kul, Pamir, Tadjikistan | Voyage-asie-centrale.net Chor Kul, Pamir, Tadjikistan | Voyage-asie-centrale.net
Lac de Rang Kul, Pamir, Tadjikistan | Voyage-asie-centrale.net Lac de Rang Kul, Pamir, Tadjikistan | Voyage-asie-centrale.net Lac de Rang Kul, Pamir, Tadjikistan | Voyage-asie-centrale.net
Village de Rang Kul, Pamir, Tadjikistan | Voyage-asie-centrale.net Village de Rang Kul, Pamir, Tadjikistan | Voyage-asie-centrale.net Village de Rang Kul, Pamir, Tadjikistan | Voyage-asie-centrale.net

Sources chaudes de Madiyan

Sources chaudes de Madyian, Pamir, Tadjikistan | Voyage-asie-centrale.net
L’autre excursion que nous avons faite à partir de Murghab était aux sources chaudes de Madiyan, auxquelles on accède par des prés dans lesquels les yaks viennent se nourrir paisiblement. Nous en gardons un souvenir mitigé à cause du comportement de la « directrice » des lieux, qui a changé le prix par rapport à ce qu’elle avait dit à Gulnara à la base, et à l’une de ses petites-filles qui a essayé de me voler mon lecteur mp3 en le cachant parmi des couvertures. L’endroit est pourtant joli, avec des yourtes montées pour les touristes et chauffées naturellement grâce au passage d’eau chaude de la source dans des radiateurs. Toujours bon à prendre quand on est à 3600m d’altitude même en juin! Il y a une section pour hommes et une autre pour femmes, et c’est aussi un point de départ sympa pour des petites balades. Nous étions malgré tout contents d’en partir vu comment la dame s’était comportée avec notre petite troupe…

Sources chaudes de Madyian, Pamir, Tadjikistan | Voyage-asie-centrale.net Sources chaudes de Madyian, Pamir, Tadjikistan | Voyage-asie-centrale.net Sources chaudes de Madyian, Pamir, Tadjikistan | Voyage-asie-centrale.net
Send to Kindle